• Des Brigades internationales pour Rojava ?


    Il n'est sans doute plus nécessaire de présenter cette héroïque lutte qui pourrait même être les prémisses d'une Guerre populaire et qui combat depuis plus de trois ans maintenant, sous le drapeau du "confédéralisme démocratique", à la fois le régime "social"-fasciste de Bachar el-Assad et les fascistes "djihadistes" de Daesh ou du Front Al-Nosra.

    Les forces du régime sont à présent repliées autour de Damas et près de la Méditerranée ; ce sont donc essentiellement les zones contrôlées par les djihadistes qui encerclent le Rojava kurde et c'est par conséquent contre ces derniers que se mène la lutte principale. Aux dernières nouvelles, après quatre mois de combats acharnés, les forces de Daesh ont été chassées de la ville de Kobané qu'elles tentaient de prendre pour la livrer à la terreur et à l'extermination. Cette victoire marque probablement un tournant dans le conflit et le début de la fin pour l'entreprise de "Califat islamique" au Moyen-Orient, sponsorisée par quelques richissimes poussahs du Golfe qui cherchent là un terrain pour investir et valoriser les milliards de dollars que leur rapporte le commerce du pétrole.

    Des Brigades internationales pour la Rojava ?Mais puisque Kobané et le Rojava en général évoquent tant Stalingrad (et auraient pu et pourraient hélas encore évoquer Teruel ou Brunete), qu'en est-il de l'internationalisme révolutionnaire ? 

    Des informations concordantes semblent indiquer depuis un certain temps que l'opposition marxiste et progressiste syrienne (arabe) s'est repliée dans le secteur, écrasée ailleurs soit par le régime soit par les djihadistes réactionnaires.

    Les Kurdes de l’État turc tentent bien évidemment de venir au secours de leurs frères de Syrie (ce dont le régime d'Erdoğan les empêche violemment) et les organisations marxistes-léninistes (DHKP-C, MLKP) et maoïstes (TKP/ML, MKP) de ce même État, qui soutiennent historiquement la lutte kurde, leur viendraient également en aide et auraient envoyé des forces - ce qui est en tout cas attesté pour le MLKP.

    Fin novembre, ce dernier a signé et rendu public aux côtés du MKP, du TKP/ML, du KCD-E (Congrès démocratique kurde d'Europe), du Front démocratique de Libération de la Palestine (FDLP) et de diverses organisations marxistes-léninistes et maoïstes d'Allemagne et d'Europe du Nord un Appel à former des Brigades internationales pour le Rojava kurde de Syrie :


     Défendons le Rojava révolutionnaire et la résistance en Palestine !


    Les forces impérialistes et leurs collaborateurs régionaux tentent d’imposer aux peuples du Moyen-Orient leur politique d’asservissement et de pillage. Nous, en tant que forces progressistes, anti-impérialistes, révolutionnaires et communistes, devons y opposer notre lutte commune.

    Nous, partis et organisations du Moyen-Orient et d’Europe, appelons à la solidarité avec la lutte des peuples du Moyen-Orient contre l’impérialisme et les États réactionnaires de la région.

    Nous saluons la résistance héroïque des défenseurs de Kobanê qui résistent à l’assaut des bandes fascistes depuis le 15 septembre, et la lutte des toutes les forces progressistes contre l’impérialisme au Kurdistan, en Palestine et au Moyen-Orient.

    Nous demandons l’abolition immédiate de l’interdiction du PKK et de la jurisprudence qui criminalise la solidarité internationale.

    Nous appelons tous les partis, organisations et individus antifascistes, progressistes, révolutionnaires et communistes à soutenir la défense de Kobanê et du Rojava, à soutenir la lutte pour la liberté des peuples du Moyen-Orient !

    Nous appelons : Organisez des comités de solidarité, organisez des réunions, manifestations, occupations et grèves sur les lieux de travail, aux universités, aux écoles, dans les rues et sur les places !

    Nous appelons : Collectez de l’argent et du matériel, suscitez l'écho public, discutez et informez de la situation actuelle !

    Nous appelons : Participez activement à la lutte des peuples du Moyen-Orient, défendez le Rojava révolutionnaire par votre participation aux Brigades internationales ! 

    Reconnaissance des cantons Afrin, Cizîrê et Kobanê en Rojava sur le plan du droit international public !
    Vive la résistance de Kobanê !
    Vive la lutte des peuples du Moyen-Orient !
    Vive l’internationalisme prolétarien !

    DFLP
    KCD-E
    Kommunistischer Aufbau
    MKP
    MLKP
    MLPD
    Nav-Dem
    Rebell
    Rode Morgen
    TKP/ML


    Cet appel a été relayé sur un certain nombre de sites en anglais, comme ici par exemple :
    http://www.kurdishinfo.com/preparations-international-brigade-rojava
    http://en.firatajans.com/news/news/preparations-for-international-brigade-in-rojava.htm

    Outre des membres du MLKP et d'autres éléments des communautés turques et kurdes d'Europe, il aurait été suivi par un certain nombre d'internationalistes révolutionnaires de tous les continents : il y aurait au moins un Allemand, un Australien ainsi qu'un Vietnamien et un Arabe (une photo publiée dans notre article sur la victoire de Kobané montre aussi un Américain) et au moins deux communistes de l’État espagnol que l'on peut voir s'exprimer sur cette vidéo (en castillan, sous-titré en turc) :

    Nous écrivions il y a quelques jours :

    "En Syrie, les Kurdes et les internationalistes qui se sont portés volontaires à leurs côtés FONT CE QU'ILS ONT À FAIRE face au monstre réactionnaire fanatique de Daesh. Exactement comme (pour prendre un exemple au hasard) les progressistes et les révolutionnaires de Grèce et les éventuels volontaires d'autres pays feraient ce qu'il y a à faire si l'Aube Dorée venait à prendre le pouvoir dans ce pays, ou n'importe quelle force nazie similaire dans n'importe quel pays d'Europe et du monde (comme, au hasard... en Ukraine par exemple ?).

    Les révolutionnaires, les communistes du monde entier COMBATTENT les monstres que l'ordre capitaliste-impérialiste mondial a enfanté de ses entrailles pourries ; comme hier nos glorieux prédécesseurs combattirent le nazisme (on a célébré hier les 70 ans de la libération d'Auschwitz par l'Armée rouge soviétique)."

    En dernière analyse, ce qui se joue au Rojava est l'affrontement de deux utopies concrètes jaillies de la crise généralisée et terminale de l'ordre capitaliste-impérialiste planétaire : l'une noire, réactionnaire et barbare ; monstre hideux et terrifiant produit de tout ce que les souffrances infligées par l'impérialisme (y compris l'impérialisme russe, à travers Assad) aux Peuples du Proche et du Moyen Orient ont engendré de pire ; l'autre lumineuse, magnifique élan populaire révolutionnaire éclairant les chemins d'un monde nouveau.

    Nous ne pouvons donc qu'apporter notre soutien le plus total à une telle initiative... avec d'ailleurs la certitude que cette fois, cet appel recueillera un chouïa plus de consensus dans les milieux "gauchistes" hexagonaux que celui à soutenir le Peuple travailleur du Donbass (alias "les fascistes pro-russes" pour nos petits donneurs leçons) contre les ultra-fascistes ukrainiens sponsorisés par l'Union européenne : quand il s'agit de combattre les z'horribles z'islamiiiiistes, forcément... (il faudrait accessoirement nous expliquer en quoi le soutien matériel reçu de Poutine par les résistant-e-s de Donetsk et Lugansk serait plus "à vomir" et devrait plus empêcher la solidarité internationale que celui apporté aux Kurdes par l'Occident - dont les bombardements autour de Kobané, ne nous voilons pas la face, ont joué un rôle important - et peut-être même... par Israël, qui après tout verrait là tous ses ennemis combattus en même temps : Assad, Erdoğan, Daesh etc. etc.).

    En guise de conclusion, nous vous informerons que tandis que tous les médias bourgeois découvrent soudainement - et célèbrent - la résistance du Peuple kurde dès lors qu'elle fait face à leur cauchemar "islamiste" (comme la "découvrent" d'ailleurs aussi beaucoup de nos "gauchistes" donneurs de leçon, après avoir vomi pendant des années sur "le PKK nationaliste stalinien" etc.), la "justice" (Cour d'Appel de Paris) vient de condamner 10 militant-e-s à des peines de sursis et de lourdes amendes pour "financement du PKK" - le grand Parti progressiste kurde de l’État turc dont le PYD et ses YPG qui luttent au Rojava ne sont autres que la branche "syrienne"... Le double jeu de l'impérialisme éclate ici dans toute son abjection.

    http://www.kurdishinfo.com/wp-content/uploads/mlkp-rojava.jpg


  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juillet 2015 à 12:12
    Cramazouk

    Bonjour,

    Y'a t-il des francophones capables de nous décrire avec précision ce qui se passe et s'est passé en Rojava ? Pour une émission de radio associative.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :