• #Rojava


    Si les gens de l'IFB risquent leurs vies et meurent pour une cause qui n'est pas celle du communisme, alors il est justement du devoir de tout communiste sur la planète de s'élever contre cela et les liquidateurs derrière cela.

    Le matérialisme marxiste conchie les histoires de "premiers concernés". À ce jeu-là, en 1914, 95% des "premiers concernés" étaient favorables à la "guerre juste" qui allait tuer le quart d'entre eux. Tous pensaient défendre la "civilisation" contre la "barbarie". Les "Français" revoyaient déjà les "hordes germaniques" de 1792, 1815 et 1870. Les Allemands revoyaient déjà l'occupation napoléonienne, sans parler des "hordes mongoles" russes.

    Le "droit des peuples", la "petite Belgique occupée" étaient au centre de tous les discours bellicistes, et en premier lieu bien sûr, bellicistes "de gauche".

    Il faut arrêter avec ça. Ce n'est pas une question de "ceux qui sont dans la lutte les armes à la main", "t'as vu", et "toi dans ton canapé" t'as rien à dire. C'est une question de fidélité aux principes du marxisme, du léninisme le plus élémentaire ; il n'est même pas vraiment question de maoïsme, là. Si dans la direction d'une organisation marxiste-léniniste ou maoïste, UN SEUL individu défend ces principes, alors il est légitime et les autres sont en violation de ceux-ci et sur la voie du révisionnisme.

    Défendre Rojava contre la brutalité ultra-réactionnaire de Daesh pouvait être justifié ; servir les buts de guerre du bloc impérialiste occidental, sous le nom commode de "révolution régionale", ne l'est en aucun cas : c'est mourir pour l'impérialisme sous les applaudissements "de gauche" de liquidateurs, et à celles et ceux qui souffrent et meurent, dire cela est faire honneur et rendre service.

    Si des camarades communistes devaient mourir pour ce qui est, appelé par son nom, une part des puits de pétrole de l'Est syrien, la responsabilité des révisionnistes qui ont encouragé cela serait la même que celle des sociaux-traîtres de 1914.

    La lutte sur cette question de Rojava est dans une large mesure une lutte contre les arguments postmodernes et "terrainistes" qui sont, en vérité, TOUJOURS au service de l'opportunisme.

    Une autre chose qu'il est important de pourfendre, c'est ce que nous appellerions le "postmodernisme indépendantiste de gauche" : Rojava est une "lutte de libération", "progressiste", DONC "c'est bien" ; et dire le contraire serait "chauvin", "jacobin" etc.

    NON. Ben non. Dans le monde semi-colonial semi-féodal, soit les continents africain, asiatique et américain au sud du Rio Grande, il y a UN SEUL oppresseur national principal qui est L'IMPÉRIALISME. Toutes les autres oppressions nationales sont des "modalités", des "relais" de sa domination, et sont finalement secondaires. Les Kurdes ont été en quelque sorte laissés comme "os à ronger" aux États fantoches Sykes-Picot : pendant que ceux-ci s'occupent de les opprimer, ils ne s'occupent pas d'autre chose. Tel est le véritable sens de la question nationale kurde. Mais la Nation arabe n'est fondamentalement PAS VRAIMENT moins opprimée par l'impérialisme, ses satrapes, le sionisme etc. que les Kurdes ; il est même possible de dire, ces 20 dernières années, qu'elle a nettement plus morflé.

    Une "libération nationale" kurde qui se mettrait au service de l'oppression de la Nation arabe, n'est donc aucunement acceptable d'un point de vue léniniste anti-impérialiste.

    [Ah oui et puis, une comparaison évidente à laquelle nous n'avions pas pensé, c'est bien sûr Lawrence d'Arabie... Quoi de plus légitime, de plus droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, que la Nation arabe voulant se libérer de la séculaire oppression ottomane ? Et quoi de plus beau, émouvant et héroïque que cet idéaliste british allant l'y aider ? On connaît la suite...

    En tout cas, il n'y a pas plus ridicule que l'argument "si on n'est pas capable de soutenir Rojava, on n'est capable de soutenir personne" : non mais LOL quoi ! Il n'y a justement PAS de cause plus soutenue par des MILLIERS de personnes pour qui "tout se complique" dès qu'il s'agit de soutenir autre chose (Palestine, autodéfense antinazie du Donbass, nationalités opprimées ou racisées dans leur propre État etc.) !!]


  • Commentaires

    1
    Pascal
    Samedi 30 Décembre 2017 à 13:52
    Que les Palestiniens aient davantage morflé que les Kurdes, d'accord. La "Nation arabe" ? Comment la définir ? Deborde-t-elle sur l'Afrique (un musulman m'a certifié que dans l'Antiquité les Égyptiens parlaient araméen, un autre qu'en berbère, on ne pouvait compter que jusqu'à deux !) ? Il y a des États arabes ou arabophones (où justement l'araméen est combattu) il n'y a pas encore vraiment d'État kurde.
    2
    Dimanche 31 Décembre 2017 à 19:13

    Palestine, Irak, répression des Printemps ou dégénérescence de ceux ci en guerres inter impérialistes en Libye et Syrie...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :