• "Tout changer pour que rien ne change"...


    Oui, il est effectivement possible que le "dialogue" se renoue. Qu'une forme de nouveau pujolisme renégocie et rénove le "Pacte" de 1978 de la bourgeoisie catalane avec Madrid, ce qui avait déjà été tenté au milieu des années 2000 avec le nouvel Estatut.

    Une bourgeoisie catalane qui n'a en vérité agi ces dernières années pour la Souveraineté que poussée au derrière, un peu par ERC mais surtout par les organisations populaires de base comme la CUP, l'ANC et maintenant (depuis la Déclaration Unilatérale d'Indépendance et la proclamation de la République) par les CDR.

    Un Estatut de 2006 dont la mutilation totale par le Tribunal constitutionnel madrilène, conjointement avec la crise économique qui éclatait alors, avait largement contribué à lancer le Procés ; et dont le retour sous sa forme initiale (mais comment, puisque le Tribunal constitutionnel a AUSSI et TOUJOURS des juges nommés par le PP ?) pourrait peut-être "dégonfler" le soutien à l'indépendance de la moitié de la population au tiers, voire moins.

    Oui... jusqu'à la prochaine crise, et au nouveau durcissement fasciste de l’État qu'elle entraînera. Ne nous leurrons pas : on sait ce que vaut, aujourd'hui en Europe, la politique de quoi que ce soit qui porte l'étiquette "socialiste" ; notre État français en a fait l'expérience pendant 5 ans et vit maintenant sous la botte de l'un des plus éminents anciens ministres de cette politique ; et de toute façon (et de surcroît), Sanchez dans son alliance équilibriste avec Podemos en a maximum pour 2 ans (s'il n'y a pas d'élections anticipées)... avant un très probable raz-de-marée orange de Ciudadanos.

    Et sera-t-il simplement possible de faire comme si presque 10 ans d'histoire catalane n'avaient jamais existé ?

    Toutes ces années de mobilisations populaires, de luttes, d'école permanente de participation démocratique à la base ; pour des millions des travailleurs et travailleuses, de jeunes et de retraités, de Catalans de souche aussi séculaire que les chênes verts d'Osona... comme issus de l'immigration ibérique de l'époque franquiste et maintenant latino-américaine, maghrébine, africaine ou européenne de l'Est ; non pas simplement pour une Catalogne indépendante "pour une Catalogne indépendante", mais bien souvent (dans cette mobilisation populaire) CONTRE l'agent, le gendarme péninsulaire de la "mondialisation" néolibérale laminant les conditions de vie du Peuple travailleur, que représente le Pouvoir de Madrid ; POUR un autre modèle de société ; TOUT CECI permettra-t-il que "passe" aussi simplement que cela un éventuel "deal" opportuniste au sommet, dans les "hautes sphères", et dans le seul intérêt d'une petite minorité ?

    L'avenir nous le dira...

    http://www.liberation.fr/planete/2018/06/03/avec-pedro-sanchez-l-heure-du-degel-de-la-crise-catalane-a-t-elle-sonne_1656298

    http://www.lepoint.fr/europe/catalogne-torra-prete-serment-et-interpelle-sanchez-02-06-2018-2223574_2626.php

     

    Le nouveau Premier ministre socialiste et les sécessionnistes pourraient…
    liberation.fr
     
     

    "Tout changer pour que rien ne change"...

    "Tout changer pour que rien ne change"...

    "Tout changer pour que rien ne change"...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :