• Encore un inventaire à la Prévert de "revendications des Gilets Jaunes"


    Ce genre de catalogues revendicatifs (peu importe en vérité de qui ils émanent et avec quelle sincérité !) sont toujours intéressants pour situer le centre de gravité idéologique du mouvement au moment où nous parlons.

    On observe donc ici une plateforme tout de même globalement plus "sociale", avec moins de propositions antagoniques entre elles et moins de mots d'ordre strictement patronaux-droitards ("baisse des chaaaarges", "assez d'assistanaaaat") que les précédents ; quelque chose qui pourrait tout à fait se rattacher à la France Insoumise ou du moins à son courant Kuzmanovic (lequel vient de claquer la porte) ; à moins que ce ne soit, avec la référence au Frexit comme "clé" de tout le reste, de façon très chiffrée ("130 milliards pour le Trésor public"), plutôt la mouvance Asselineau-UPR-Cercle des Volontaires...

    [Voir ici, étudiée par le (macroniste) Nouvel Obs, la précédente liste de revendications sortie fin novembre : https://www.nouvelobs.com/politique/20181129.OBS6307/gilets-jaunes-on-a-decortique-chacune-des-42-revendications-du-mouvement.html]

    La question de l'immigration est abordée de manière assez "timorée" (si l'on se place d'un point de vue faf), pratiquement en queue de peloton et couplée à un programme... anti-Françafrique finalement assez audacieux (bien que loin du compte d'un point de vue anti-impérialiste révolutionnaire, bien entendu), qui là encore peut faire penser à la vision géopolitique mélenchoniste ou Kuzmanovic ou encore évoquer la patte de la mouvance Kémi Seba (plutôt en bons termes avec la mouvance Asselineau-CdV).

    Il n'est finalement question que de "flux migratoires impossibles à accueillir et à intégrer" en ce moment en raison d'une "crise civilisationnelle" que nous traverserions - et quelque part, dire que la "civilisation" capitaliste et la "Modernité occidentale" sont en crise profonde, est-ce complètement faux ? La question est plutôt de savoir si on s'en RÉJOUIT (comme nous...) ou si on le regrette et aimerait pouvoir revenir au "bon vieux temps", comme l'esprit qui se dégage de cette "charte officielle" semble le faire.

    [Pour rappel, ici le recueil de nos positions sur cette question : recueil-d-articles-ou-est-abordee-la-question-migratoire-a148801966 – les migrants ne quittent pas leurs pays, au prix de tous les dangers, pour le plaisir ; ils sont quelque part des "combattants" (des "marrons", dixit Sadri Khiari) anti-impérialistes non-conscients qui viennent en 'Occident pour essayer d'y récupérer un peu de ce que celui-ci a pillé chez eux ; la solidarité envers eux est donc un DEVOIR anti-impérialiste, sans lequel en vérité il n'est pas possible de se prétendre tel ; néanmoins il est aussi vrai de dire que le "devoir d'accueil", si on peut l'appeler ainsi, devrait être proportionné sur chaque kilomètre carré d'Occident à la richesse de celui-ci, à la part de richesse pillée au Sud qu'il accumule et concentre, afin d'éviter les sentiments populaires "à la Michou" ("faut bien que quelqu'un s'pousse pour leur faire de la place" - aux nouveaux arrivants - "et c'est toujours les mêmes, pas ceux d'Neuilly") sur lesquels surfent les Salvini, Orban et bien sûr Le Pen ; il est extrêmement important d'avoir cette analyse radicalement anti-impérialiste du "problème" et, par voire de conséquence, des solutions car il peut aussi exister (et existe) une solidarité avec les migrants purement bobo socedem humanitaire-charitable (qui révulse les masses), ou gauchiste "vide" qui se contente d'incanter "no border ! no border !" avec (comme a là encore pu l'expliquer Khiari) un côté bonne conscience à prix discount.]

    (Commentaire FB) "Si on voit ce genre de truc comme un thermomètre, au sens où c'est un "produit" commercial lancé sur un "marché" et fait pour plaire à ce qui est perçu comme la sociologie du mouvement à l'instant t, alors ses propositions pour la plupart FI-compatible et celle sur la "fin de la Françafrique" montrent une évolution a priori plutôt positive de cette sociologie, plus que si on avait une plateforme de type RN-Maréchal totalement axée contre les taxes, "les charges pour les entreprises" et le "grand remplacement" (même si ils ont gardé, pour ne pas se couper de toute une aile du mouvement, ce fameux point contre "l'immigration incontrôlée pas possible à gérer vu la crise de civilisation (?) qu'on traverse").

    Bon sinon là bientôt il va y avoir le fameux "accord de Marrakech" que les fafs attendent pour lancer une psychose et essayer de reprendre la main."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :