• Collectif Ni Guerres, Ni État de Guerre sur Afrin et la Syrie


    NON À L'OCCUPATION D'AFRIN, NON À LA GUERRE IMPÉRIALISTE EN SYRIE !

    Depuis le 20 janvier 2018, l'État turc d’Erdogan met en œuvre une violente offensive militaire à Afrin en Syrie. Cette attaque ne cesse de faire de très nombreuses victimes parmi la population, dont principalement des femmes et des enfants.

    L’objectif de cette opération, nommée cyniquement « Rameau d’Olivier », est double : l’État turc entend d’abord y chasser les forces kurdes des YPG, dans la continuité de sa sale guerre contre le peuple kurde en Turquie depuis 2015, et prendre le contrôle de cette région jusque-là autonome ; ensuite y constituer une solide base pour intervenir dans les affaires syriennes et gagner sa part dans le démantèlement du pays.

    Afin de légitimer cette attaque, Erdogan continue de jouer la carte nationaliste en invoquant la défense de ses frontières au nom d'une « Turquie menacée », où il muselle pourtant toute critique et toute opposition avec l'interdiction d'organisations démocratiques (politiques et syndicales), l'emprisonnement de milliers de fonctionnaires, avocats, journalistes, étudiants, enseignants…

    Le Collectif Ni Guerres, Ni État de Guerre dénonce cette offensive guerrière de l'État turc à Afrin.

    Cette offensive de l'État turc à Afrin s'inscrit aussi dans la guerre lancée par les puissances impérialistes (USA, France, Russie, etc.) en Syrie, en utilisant le prétexte de la guerre contre le « terrorisme ».

    Ces puissances défendent leurs intérêts et règlent leurs comptes sur le dos et contre les peuples de la région.

    Des milliers de soldats états-uniens sont sur place, ils forment et entraînent un corps d’armée de 30 000 hommes [bon là LOL "quelqu'un" a dû demander qu'on n'insiste "pas trop" là-dessus, mais ce corps d'armée est bien sûr les FDS autour des YPG/J kurdes]. Israël, qui occupe toujours le Golan syrien, a envoyé début janvier une escadrille de six avions effectuer une centaine de bombardements. Le 7 février, la coalition occidentale a bombardé la province de Deir ez-Zor [en appui aux FDS au sol].

    Depuis 2014, la France fait partie de la coalition occidentale dirigée par les USA, avec une quarantaine d’avions et des troupes au sol (forces spéciales, « instructeurs », canons Caesar), et des centaines de sorties de ses bombardiers contre des villes irakiennes (Mossoul, Fallujah) et syriennes (Manbij, Raqqa) [l'une et l'autre prises par les FDS].

    Le 9 novembre 2017, sur la base militaire française d'Abu Dhabi, Macron a réaffirmé "l'implication de la France dans la coalition, dans une zone de guerre essentielle pour nos intérêts".

    Le Collectif Ni Guerres, Ni État de Guerre milite pour le retrait des puissances impérialistes, à commencer par la France.

    6 mars 2018

    Pour tout contact : antiguerre16@gmail.com
    http://collectifantiguerre.org

    Collectif Ni Guerres, Ni État de Guerre sur Afrin et la Syrie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :