• Attaque terroriste raciste en Nouvelle-Zélande (40 morts)


    C'est surtout, comme toute ultra droite, à la fois un produit et un aiguillon.

    C'est le produit extrême et devenu incontrôlable d'un discours, en l'occurrence le très contemporain discours islamophobe de guerre des civilisations (et pas, cette fois, le discours antisémite des années 30 qui a encore quelques adeptes attardés comme Soral).

    Et en même temps c'est un aiguillon, c'est à dire qu'en retour ses actes aiguillonnent les politiques néolibérales dominantes, dans un sens de restriction de l'immigration par exemple (au service des monopoles qui ont aujourd'hui besoin de la main d'œuvre du Sud 'chez elle', et plus dans les métropoles impérialistes où elles coûtent trop cher).

    Et bien sûr de poursuite et renforcement de la "guerre contre le terrorisme", comme quoi si l'acte est "inacceptable" et vaudra à ses auteurs un petit séjour en prison, le "message" est tout de même "entendu"... là encore au plus grand bénéfice des monopoles dans leur repartage de la planète (et en particulier de la cruciale "région intermédiaire" qui court de l'Afrique du Nord à l'Asie centrale).


    À propos de ce site web
    franceculture.fr
    Attaque terroriste en Nouvelle-Zélande : un suprémaciste blanc a tué au moins 40 personnes dans des mosquées


    Et puis, par le toujours très bon Youssef Girard (dont on peut lire par exemple la prose ici), quelques mots que nous partageons à 100%, l'expression d'une des multiples nécessités révolutionnaires de notre époque :

    Évidemment ce qu'il vient de se passer en Nouvelle-Zélande aurait parfaitement pu se dérouler en France, pays phare de l'islamophobie mondiale. [D'ailleurs la situation en Hexagone revient très souvent dans le "manifeste" de revendication laissé par l'un des tireurs...]

    Alors face à ce crime islamophobe, que faisons nous?

    Nous pleurons à chaudes larmes et nous lamentons sur notre triste sort?

    Certains sortirons sûrement leur carte d'identité ou leur carte d'électeur comme un talisman protecteur contre le mauvais œil de l'islamophobie. D'autres rappellerons qu'ils sont des "citoyen français", qu'ils croient aux "droits de l'homme", à la "démocratie", à l'égalité, la laïcité, etc. D'autres nous dirons qu'il faut être "patient" car il s'agit d'une vertu du croyant.

    Est-ce que tout cela leur sera d'une quelconque utilité contre ceux qui souhaitent leur mise à mort ou le nettoyage ethnique (remigration) ?

    Évidemment, non.

    Alors arrêtons de pleurer, de nous lamenter, d'être patient ou de vouloir être aimé de ceux qui nous haïssent.

    Le temps n'est plus aux pleurnicheries et aux lamentations mais à l'organisation pour faire face à la vague de haine qui s'abat sur nous.

    Auto-organisation !
    Autonomie !
    Auto-défense !

    Et puis déjà, une première initiative à Tolosa/Toulouse (Occitània), à soutenir absolument :

    Le racisme, une idéologie meurtrière qui brise des vies depuis plus de 5 siècles.

    Au nom de cette idéologie, la barbarie s’est de nouveau exprimée, le 14 mars 2019, lorsqu’un suprématiste blanc a assassiné plusieurs dizaines de Musulmans en Nouvelle-Zélande.

    Nous voulons rendre hommage à ces hommes et femmes, morts de l’islamophobie.

    Et nous voulons rappeler la responsabilité politique de tous ceux qui justifient, politiquement, le racisme et, en premier lieu les États du nord qui perpétuent le racisme et mènent une politique impérialiste, tout en criminalisant les migrations que leurs politiques déclenche.

    C’est pourquoi, ce 21 mars 2019, à l’occasion de la journée internationale contre le racisme, nous appelons les Toulousains à venir se rassembler nombreux contre le racisme, pour dire leur engagement contre la barbarie et l’injustice racistes.

    Le Collectif UAP est membre de l’antiracisme politique. Ça signifie que notre engagement contre le racisme est total. Nous nous érigerons contre le racisme, que ce soit pour dénoncer un massacre et acte de haine commis par un individu, ou que ce soit :
    •Contre le racisme structurel qui prend la forme de contrôles au faciès, de mandats de dépôt injustifiés, de harcèlement policier et de morts violentes des mains de la police. Parce qu’ils sont Noirs, Arabes, Rroms, immigrés, des hommes, des femmes, des enfants sont soumis quotidiennement à l’arbitraire de la police et de la justice. Ce 21 mars 2019 nous rappellerons notre solidarité avec les lycéens de Mantes la Jolie.
    •Contre la négrophobie structurelle qui tue chaque jour et dont les effets sont déguisés en fatalité : ce 21 mars 2019 nous rendrons hommage à Naomi Musenga, Sabine Voirin et Micheline Myrtil,paix à leur âme, elles qui sont mortes d’avoir été déshumanisées par les institutions françaises.
    •Contre le philosémitisme, qui instrumentalise l’antisémitisme pour servir des politiques colonialistes et islamophobes. Ce 21 mars, nous rappellerons notre solidarité avec le peuple palestinien, jusqu’à la victoire.
    •Contre l’islamophobie structurelle qui réprime les Musulmans dans tous les domaines de la vie et bafoue leur liberté religieuse. Les discours islamophobes des responsables politiques et des personnalités médiatiques occidentaux ont armé le terroriste de Christchurch.
    •Contre la privation de droits quotidienne infligée aux Rroms et aux migrants, qui se déploie quotidiennement, en toute inhumanité.

    Le racisme n’a à offrir que des brutalités, de l’humiliation et de la destruction. Nous n’en voulons plus, nous voulons d’un monde de justice et d’humanité.

    Pour ça nous devons nous organiser et lutter, comme nous l'avons fait les 30 novembre et 1er décembre derniers, au sein du Collectif Rosa Parks.

    Rendez-vous le 21 mars 2019 à 17h jardin du Capitole, pour exprimer notre rejet du racisme. Soyons nombreux avec nos pancartes, nos discours, nos banderoles, nos chants ou nos poèmes.

    Cette manifestation sera déclarée à la préfecture.

    #Christchurch
    #Islamophobia
    #Toulouse

    https://www.facebook.com/collectifuap31/photos/a.1614237822122408/2298380637041453/


  • Commentaires

    2
    Lundi 25 Mars à 05:15

    thank you so much for the information

    1
    Pascal
    Samedi 16 Mars à 15:51
    La référence au "philosémitisme" n'est pas innocente. L'antisionisme serait dépassé ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :