• Après l'attentat contre Charlie Hebdo, une Nuit de Cristal islamophobe déferle sur l'Hexagone


    Repris de la Cause du Peuple :

    Recensement des actes islamophobes et racistes

     
    Reprise de l'article de Paris-luttes.info avec mises à jour.

    8/01
    • au Mans, trois ou quatre (les versions journaleuses divergent) grenades à plâtre (des grenades d’entraînement des militaires) jetés sur la mosquée des Sablons + une balle qui a perforé une porte ;
    • à Port-La-Nouvelle, dans l’Aude (même article du Monde), c’est au pistolet à grenaille que ça a tiré sur une petite salle de prière musulmane discrète ;
    • à Poitiers, c’est un tag "mort aux arabes" qui est venu redécorer la mosquée ;
    • à Caromb (Vaucluse), une bagnole "appartenant à des propriétaires de confession musulmane a également été criblée de balles" d’après Zaman
    • à Paris, c’est un Coran qui a été déchiré devant tout le monde place de la République lors du rassemblement mercredi soir.
    • Pancarte raciste à un rond-point à Ambérieu (Ain)
    • Tag islamophobe à Mâcon (Saône-et-Loire)
     9/01
    • Un lycéen de 17 ans, d’origine maghrébine, a déposé plainte ce jeudi après-midi au commissariat de Bourgoin-Jallieu (Isère) pour violences aggravées. L’agression s’est déroulée en marge de la minute de recueillement observée ce matin au lycée de l’Oiselet à Bourgoin-Jallieu, lors de l’hommage aux victimes de Charlie Hebdo.
    • Ce jeudi soir, les identitaires s’étaient donnés rendez-vous à 20h place des Jacobins dans le 2e arrondissement de Lyon pour réagir à leur manière à l’attentat à Charlie Hebdo. Près de 250 personnes ont fustigé "l’islamisation de la France et de l’Europe" à l’aide de banderoles et de slogans, demandant la "démission de François Hollande et le retour de Charles Martel". source : MLyon
    • Vandalisme raciste à la mosquée de Bayonne. À la bombe de peinture jaune, ils ont tracé le mot "charliberté" sur le portail qui ferme le site de la mosquée. Sur une poubelle et un mur voisin, d’autres écrits, racistes : "assassins" et "sales arabes".
    • Une tête de porc et des viscères ont été découverts, accrochés à la porte d’une salle de prière musulmane, vendredi matin à Corte (Haute-Corse). [NDLR : d'autant plus hallucinant lorsque l'on connaît le racisme anti-corse qu'étalait régulièrement Charlie : 1-2-3]
    • À Liévin (Pas-de-Calais) une tête de porc a été déposée et des croix gammées taguées sur les murs d’une mosquée en chantier.
    • Un tabac et une mosquée ont été la cible de tirs de fusil à Vendôme dans le Loir-et-Cher.
    • Des croix gammées et des tags racistes ont été inscrits sur la mosquée de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).
    • Coups de feu contre une mosquée de Saint-Juéry près d'Albi 
    • Tags sur une mosquée en construction à Rennes
    • Tag sur la palissade d'une mosquée à Béthune (Pas-de-Calais) 

    Solidarité avec les masses populaires musulmanes face à cette déferlante d'actes islamophobes !
     
    Organisons l'unité révolutionnaire contre la montée du fascisme !
     

    Attaques fascistes : riposte de masse et populaire !

     
    Article du Bloc Rouge concernant la vague d'actes racistes et islamophobes :

    Dans notre précédent communiqué, nous mettions en garde contre une poussée d'actes racistes, islamophobes et d'attaques fascistes.
     
    Malheureusement, nos analyses se sont avérées justes. en effet, de nombreuses actions islamophobes se sont déroulées depuis. À Villefranche-sur-Saône un kebab à proximité d'une mosquée a été la cible d'un attentat à la bombe ; au Mans, à Port la Nouvelle (Aude), à Saint Juéry (près d'Albi – Tarn), à Vendôme (Loir et Cher) il y a eu des tirs sur la mosquée, ainsi que contre un commerce (Vendôme) ; à Aix les Bains la mosquée a subi un incendie ; à Poitiers, « Mort aux Arabes » a été tagué sur la mosquée ; à Bayonne c'est « Assassins » et « Sales Arabes » ; à Rennes c'est « Er Maez Arabed » (« Arabes Dehors ») ; à Béthune, sur le chantier de la mosquée, c'est « Dehors les Arabes » qui a été tagué ; à Liévin ce sont des croix gammées et des slogans nazis qui ont été tagués et une tête de cochon déposée sur le chantier ; à Corte (Haute Corse), une tête de sanglier a été accrochée à la salle de prière et des viscères répandus dans cette dernière ; à Caromb (Vaucluse) une voiture appartenant à une famille musulmane a été criblée de balles ; à Bourgoin-Jallieu (Isère) un jeune de 17 ans a été passé à tabac en marge de la minute de silence après avoir subi des injures racistes ; sans compter les innombrables tags racistes et islamophobes qui ont fleuri partout en France, ou les simples lettres « FN » marquées sur la route à l'entrée de nombreux villages.
     
    Les attaques, qui existaient déjà avant, se multiplient et celles dont les médias parlent ne constituent que la partie émergée de l’iceberg car les masses n’ont aucune confiance en l’État et bien souvent ne portent pas plainte.
     
    Ces attaques ne sont pas des faits anodins, ce ne sont pas des réactions extrêmes face à un acte extrême, ce sont des attentats fascistes qui ciblent les masses musulmanes ou assimilées.
     
    Pourquoi ces attaques fascistes sont-elles possibles ?
     
    Premièrement, la société française est fondamentalement raciste. La ségrégation sociale et économique des minorités le prouve. On retrouve une autre preuve dans le fait que les medias puissent penser et présenter les musulmans comme représentant un groupe homogène.
     
    On voit aussi le soupçon porté sur tous les musulmans, ou ceux et celles identifiés comme tels, dans la volonté des médias de sommer les musulmans de s’exprimer sur l’attaque de Charlie Hebdo avec cette idée qu’il n’y a pas d’alternative : tu dois aimer la France telle qu’elle est et en plus le crier ou alors tu es un « terroriste » !
     
    C’est cela qui permet aux fascistes de désigner les « musulmans » comme coupables dans leur totalité.
     
    Ensuite, il faut voir le lien avec les discours des politiciens.
     
    Marine Le Pen appelle à « libérer la parole sur l'islam radical », ce qui signifie dans sa bouche encourager les discours racistes tout en sachant bien que les actes suivront. Aujourd'hui c'est chose faite, les chiens sont lâchés, la parole est débridée et le racisme d'autant plus décomplexé. Ce phénomène n'est pas spontané mais est le fruit d'un processus de progression du fascisme en France, mais également dans d'autres pays d'Europe ; citons l'exemple des manifestations islamophobes en Allemagne.
     
    Dans le même temps, Marine Le Pen est récompensée en étant reçue par Hollande à l’Elysée.
     
    L’antiracisme débile de la gauche bobo à la SOS racisme, pour qui le racisme est limité à de l’impolitesse, vole en éclats. Forts de tout cela, les fascistes s'appuient sur l'indignation populaire pour diviser le peuple en montant les communautés les unes contre les autres. Il font une propagande visant à déclencher une guerre raciste contre une partie du peuple. Et passant de la parole aux actes, ils commencent à commettre des attentats racistes.
     
    Face à la montée du fascisme qui se fait de plus en plus pesante aujourd'hui, la classe ouvrière doit serrer les rangs derrière ses propres intérêts et ne pas tomber dans le piège de la division. Nous devons rester soudés avec nos sœurs et frères de classe sans distinction d'origine ou de confession religieuse et prendre notre place dans l’autodéfense de celles et ceux qui seront attaqués.
     
    Aujourd'hui, la montée du fascisme est une menace bien plus dangereuse que les réactionnaires religieux, car il se place comme une proposition stratégique au service de la bourgeoisie pour continuer à opprimer le peuple. Les féodalistes peuvent commettre des attentats, ce qui est bien sûr dramatique, mais il ne peuvent pas être une perspective politique pour la bourgeoisie et donc accéder au pouvoir. Les fascistes, eux, peuvent par contre faire bien pire que des attentats en France, ils ont la possibilité de mettre en place une dictature terroriste ouverte et entièrement dirigée contre la classe ouvrière, cela pour assurer la défense des intérêts du capital financier, c'est à dire de la branche la plus réactionnaire de la bourgeoisie.
     
    Dans cette période trouble, il est plus que jamais nécessaire de ne pas se tromper d’ennemi et de ne pas céder aux discours racistes des partis fascistes comme le Front National. La lutte qui se mène est bien une lutte classe contre classe et non un combat « race contre race » ou un pseudo « choc des civilisations » ! Les fascistes sont nos ennemis, ils sont les soutiens et les défenseurs du patronat, les troupes de choc prêtes à faire rentrer dans le rang la classe ouvrière pour assurer la pérennité de la loi du profit maximum pour les exploiteurs.
     
    Ne tombons pas non plus dans le piège de l'union nationale prônée par le gouvernement. Il n'y a aucun intérêts communs entre exploités et exploiteurs et leur république c'est celle du profit, celle qui pille la planète et asservit les peuples, et non celle des travailleurs. C'est l'union nationale qui a poussé la classe ouvrière dans les massacres de la Première Guerre mondiale, enchaînant les prolétaires aux intérêts du patronat. Les valeurs de la république sont avant tout les valeurs de la bourgeoisie. Non ne nous unirons pas avec les fauteurs des guerres qui ont créé la situation actuelle par les différentes interventions impérialistes. Non ne nous unirons pas derrière le racisme d'État, ni derrière un gouvernement antipopulaire qui est à la pointe des attaques contre les travailleurs et les travailleuses ces dernières années.
     
    Contre les attaques fascistes et l'offensive de la bourgeoisie qui voudrait nous enchaîner par l'unité nationale, organisons-nous derrière nos propres intérêts et opposons leur l'unité de la classe ouvrière. Développons un large front antifasciste et prolétarien !
     
    Solidarité avec les masses populaires musulmanes ou assimilées qui subissent de plein fouet la vague islamophobe !
     
    LUTTONS CONTRE LES ATTENTATS FASCISTES !
     
    À BAS L'UNITÉ NATIONALE !
     
    VIVE L'UNITÉ DU PROLÉTARIAT !
     
    Nous appelons d'ores et déjà à rejoindre l'initiative « Face aux islamophobes, autodéfense populaire ! » le 18 janvier 2015 (plus d'informations suivront).
     
    Bloc Rouge (Unification des maoïstes)
     

    Précision importante : "Nuit de Cristal" est sans doute une analogie très imparfaite car rien ne permet de dire qu'Herschel Grynszpan, en abattant le secrétaire d'ambassade Vom Rath le 7 novembre 1938 à Paris, cherchait à provoquer un pogrom géant à travers toute l'Allemagne - la vengeance pour la persécution subie par sa famille et les Juifs d'Allemagne en général était un mobile beaucoup plus probable. En revanche, il est absolument clair que cette vague de violences contre les musulmans était le but recherché par le commando "djihadiste" de Paris : n'oublions pas qu'ils sont dans une logique "sioniste" qui cherche à "démontrer" aux musulman-e-s qu'ils/elles n'ont "rien à faire parmi les infidèles"...
     
    Raison de plus pour leur opposer l'unité populaire antifasciste comme l'explique très bien le Bloc Rouge, et refuser le piège mortel de l'"union sacrée" avec la bourgeoisie et ses valeurs "républicaines" capitalistes-impérialistes !
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :